Inscrivez-vous! Date : samedi 23 février 2019


Course de ski des Anciens 2017

 Pour les inscriptions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec le nombre de coureurs et votre catégorie.

 

        En raison de mauvais temps, la course de ski annulée ! Le repas est en revanche maintenu !

Repas au restaurant Hôtel Telecabine :  12h00

Pour toutes informations complémentaires : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 0041 79 631 72 82

Grand jeu des Neiges : Les Anciens sont les bienvenus pour passer / se joindre à un poste le jeudi après-midi. Contact : 0041 78 878 88 41 (Tejen Barbezat, co-responsable Grand jeu des Neiges)

Classement de la course 2017

Vous pouvez consulter le classement de la course en cliquant ici! 

Photos

Edition 2017: Cliquez-ici !

Edition 2016: Cliquez-ici !

(Merci à Madame Oweson pour ces clichés!) 

 

Témoignage

Une nouvelle année, un nouveau camp de ski aux Portes du Soleil. La joie et le beau-temps nous ont accompagnés toute la semaine, ce qui a rendu cette édition 2017 des plus inoubliables. Des souvenirs créés, des expériences partagées, c’est la semaine fétiche de Février.

Cet hiver l’histoire du camp a pris un nouveau tournant ; après avoir quitté notre bon vieux chalet du Marcheuson pour faire un court détour au Chaudron, nous voici installés à l’Hôtel Télécabine pour la toute première fois.

Accueillis comme des rois, les 4 étages nous ont été réservés : tout en bas, l’anarchie des skis et des bottes (aventure et parcours d’obstacle dès le matin, quoi de mieux pour débuter la journée ?). Un étage plus haut se trouve le restaurant, avec un staff incroyablement dévoué qui s’est occupé de nous jusqu’au dernier caprice. Végétariens, végétaliens, carnivores, affamés et impatients, carottes sans citron ou autres requêtes folkloriques, tous ont trouvé leur bonheur. Au même étage sont installés un babyfoot et un billard, sans lesquels le camp de ski perd tout son sens. C’est vrai, quoi, que devient le camp sans un tournoi sauvage de babyfoot ? No need to ask, we’ll never know. Quel que soit le chalet, il y aura toujours un babyfoot.

Un étage filles puis un étage garçons : fini les dortoirs et les douches communes. Chaque chambre est équipée d’une salle de bain individuelle ! Pour ceux qui ont vécu les 2 douches à partager avec tout l’étage et la file d’attente qui descend les escaliers (on attend en linge, on joue aux cartes par terre, on partage des histoires de guerre… que du bonheur), inutile de préciser le véritable paradis. Des matelas sur des sommiers ? Incroyable mais vrai, on a tous dormi dans un vrai lit. Ne pas trop changer les bonnes vieilles habitudes non plus, il a tout de même fallu prendre son sac de couchage. Sur les deux étages on y trouve un salon où ont eu lieu les traditionnels loups garous et autres parties de jeux de cartes – occasionnellement des batailles de coussins – rien qui ne sort des traditions.

Indémodables, le bobbing et ski by night ainsi que la coutumière raclette ont été au rendez-vous. Durant la journée du jeudi s’est déroulée la 2ème édition du Grand Jeu des neiges, avec encore plus de gages délirants que l’an passé ; Sâm et Tejen* ont puisé loin dans leur imagination pour en faire baver à nos jeunes équipes et les amener à l’épuisement total. Le poste des anciens n’a pas manqué d’amener une épreuve bien dégueu comme on les aime, baptisée ‘‘la bataille entre les insectes et les petites saucisses’’. Ça promet… Entre-temps, des whatsapps ont été envoyés toute la journée avec des missions-photos et missions-vidéos aux organisateurs, qui étaient bien morts de rire. Merci à Antonio* et Alix qui ont trié des centaines de messages pour accorder les points aux équipes. Les scores étaient serrés !

Retour au chalet avec une dernière épreuve épuisante, nos zombies se changent et tout le monde descend pour l’annonce des vainqueurs. Une petite heure palpitante remplie de surprises et de joie, des lots et des rires ont été partagés par tous ; l’énergie refait alors surface pour se mettre sur son 31 et fêter le triomphe. Place à la boom, let’s get this party started !

Vendredi matin, encore fatigués de la veille, la journée s’annonce rude. Le temps n’était pas au rendez-vous ce jour-là mais les motivés ont trouvé énergie et courage pour braver la neige et aller skier. Pour nous autres les flemmards, c’était une journée de repos en pyjama (pour certains c’était l’occasion de réaliser qu’on a laissé tomber son téléphone sur le télésiège… On remercie Oscar et Didier d’être allés retourner la neige à la pelle en quête du téléphone perdu). Dernière soirée tous ensemble, on remballe son sac et on fête l’anniversaire du copain, on rigole et on profite car le lendemain, c’est déjà le retour à la maison.

Le réveil du samedi matin n’était pas sans ses surprises : une voix ‘‘Adrienne Tharine’’ sur des musiques de films émerveille nos oreilles à des décibels douloureux, accompagnée par des cuillères et des casseroles portées par des enfants avides de vengeance. Revivifiés au possible, tous les élèves se préparent pour la course des Anciens ; on met ses chaussures pour la dernière fois, on oublie complètement de descendre sa valise et on se retrouve en haut du stade de slalom, où parents et anciens élèves se joignent à nous pour la compétition. On s’échauffe, on se bat pour descendre le plus vite possible, mais on a toujours un champion qui perd ses skis au départ et qui descend sur les fesses. Un grand merci à Quentin de Kerchove* d’avoir organisé cette course et qui, avec un temps de 46.19 secondes, maintient une fois de plus le record toutes catégories confondues.

Après quelques années d’absence je retourne dans cette réalité parallèle, où seuls le sport, l’allégresse et le sens de camaraderie ne comptent. Les grands se mélangent aux petits, les petites sœurs agacent leur grand frère, au final tout le monde s’amuse ensemble et en ressort uni. Un sentiment partagé d’être en présence de famille, c’est là l’essence du camp de ski.

Un merci particulier s’adresse à Sander, responsable et organisateur du camp, d’avoir gardé et partagé sa bonne humeur au travers de cette semaine riche en émotions, ainsi qu’à toute l’équipe de l’Hôtel Télécabine pour avoir rendu notre séjour le plus agréable possible. Merci également à tous les moniteurs et accompagnants de ce camp de ski 2017, notamment aux plus jeunes membres de l’équipe et encore élèves de l’Ecole Nouvelle, Oscar et Melvyn, qui ont été d’une aide considérable lors de la mise en place des différentes activités. J’espère vous revoir nombreux l’année prochaine !

 

Joana Matos (2001 – 2011)

 

* : Membres du Comité des Anciens.